Répertoire

Porfyriadis, Alexios

(1971-)

Résumé biographique

Alexios Porfyriadis est né en 1971 à Thessalonique (Grèce). Entre 1993 et 1998, il se méritait des diplômes en piano, harmonie, contrepoint et fugue au Conservatoire national de musique. Entre 1997 et 2002 il étudiait la composition à la University of Music and Performing Arts de Graz, en Autriche, dans la classe de Gerd Kuehr, pour y recevoir ensuite avec distinction un diplôme de fin d'études en composition Magister Artium. En 2003 il complétait un programme d'études post-doctorales en composition avec Beat Furrer. Il a également pris part à des séminaires de composition de Erich Urbanner (Autriche), Emmanuel Nunes (France), Mathias Spahlinger (Allemagne) et York Hoeller (Allemagne).

De nombreuses bourses d'études lui ont été attribuées, notamment par le ministère autrichien de la science et de la culture, la University of Music and Performing Arts de Graz, la Fondation Carl Michael Ziehrer, le Music Award de la ville de Graz, ainsi que la bourse d'État en composition attribuée par la République d'Autriche.

Ses œuvres ont été interprétées en Autriche, en Grèce, en Croatie, en Pologne, en Allemagne et en Belgique. Il a reçu des commandes du Groupe Ensuite (Autriche), de la Gruene Akademie Graz (Autriche), du Duo Penelopi Papathanasiou – Andreas Gomoll (Allemagne), de l'Ensemble Tourlou (Belgique), ainsi que de la formation Vokalsolisten Graz (Autriche).

Il a reçu le troisième prix du Deuxième concours international de composition du Quatuor Molinari.

Voir aussi

 

Dromena (2004)

Alexios Porfyriadis

Le terme Dromenon, tiré du grec ancien, est utilisé pour qualifier une représentation à caractère religieux, magique, un spectacle sacré rappelant les cérémonies religieuses. La musique contemporaine, libérée des règles du passé (en conservant toutefois ses éléments toujours fertiles) évoque aussi ce caractère mystique et magique. Elle permet de nombreuses interprétations potentielles tout en offrant aux auditeurs une multitude de lectures.

En concevant Dromena, j'ai voulu intégrer ces éléments du passé qui restent fertiles : le geste musical, la structure dramatique, ainsi que le caractère paisible de la deuxième partie. Cela étant dit, l'œuvre n'est pas construite de façon traditionnelle.

Mes Dromena sont une série de rituels musicaux de durées variables à partir desquels les musiciens du quatuor font leur choix pour créer leur propre rituel magique, leur propre Dromenon idéal.

Chacun des Dromena est constitué d'un matériau musical restreint et serré. Ainsi, quel que soit le Dromena utilisé par les musiciens, le résultat, du moins en ce qui a trait au matériau, aura une structure caractéristique. Il appartient aux interprètes de choisir et de réunir les Dromena avec imagination pour arriver à créer une représentation intéressante et magique pour les auditeurs.

Voir aussi

 

Quatuor Molinari 2009 tous droits réservés