Répertoire

Janáček, Leoš

(1854-1928)

 

Quatuor n°2 Lettres intimes (1928)

Otakar Sourek

Le quatuor à cordes « Lettres intimes », d'une durée de 26 minutes, est le deuxième des quatuors de Leoš Janáček conservés jusqu'à nos jours et la dernière œuvre de ce compositeur morave. II a été créé aussitôt après l'achèvement de l'opéra La Maison des morts et seulement six mois avant sa mort, c'est-à-dire entre le 29 janvier et le 19 février 1928. C'est une expression extraordinairement spontanée d'une émotion des sentiments, évoquée par l'amitié du compositeur envers une femme beaucoup plus jeune, nommée K. S. et venant de la ville de Pisek. D'après les lettres envoyées à cette femme, il donnait au quatuor au début le nom de « Billets doux », mais il l'a surnommé plus tard « Lettres intimes » pour « ne pas livrer ses sentiments en proie aux gens bêtes ».
Le premier mouvement décrit l'impression de la première rencontre, le deuxième est relatif aux événements à l'occasion du séjour d'été dans la ville d'eaux de Luhacovice en Moravie, le troisième doit être joyeux d'après les mots de Janáček puis doit se fondre en illusion « qui est semblable à ton image » et le quatrième « sera la peur pour toi. Cependant il ne reflétera pas la crainte, mais une grande langueur et il finira comme son accomplissement ».

II est intéressant que le compositeur a prescrit la partie de l'alto d'après le caractère du quatuor à la viole d'amour, mais cette partie est telle qu'on ne peut la jouer que sur l'alto normal. Ce quatuor est une confession ardente des sentiments vécus qui ont fait rajeunir et brûler le cœur du vieillard de 74 ans. Tout cela explique suffisamment le caractère du quatuor qui, dans ses thèmes et leur traitement, avec la construction des phrases et particulièrement avec toutes les expressions passionnées, est une manifestation typiquement proche et propre à Leoš Janáček.

 

Quatuor Molinari 2009 tous droits réservés